POURQUOI DES FUNERAILLES CHRETIENNES ?

Devant la mort d’un proche, d’un parent, nous sommes souvent démunis. Nous avons besoin d’une communauté humaine pour nous entourer et nous soutenir. Nous avons besoin d’une communauté de foi pour nous ouvrir à l’espérance et nous aider à relire l’œuvre de Dieu dans nos vies.
La célébration chrétienne des funérailles reprend les grandes étapes de la célébration du sacrement du baptême. C’est en quelque sorte le passage vers l’accomplissement de la grâce du Baptême.

COMMENT SE DEROULE LA CELEBRATION ?

Les grandes étapes sont :

  • la dépose du cercueil devant l’autel et la croix
  • le signe de la croix
  • la flamme du cierge de Pâques
  • l’écoute de la parole de Dieu
  • la prière de l’assemblée
  • les gestes d’adieu : le silence, la bénédiction du corps, l’offrande pour les messes à l’intention du défunt

La famille est invitée à participer sous différentes formes :
– lire un mot du coeur au début de la célébration
– allumer des bougies et les poser sur le cercueil
– choisir et lire des lectures bibliques


POUR PREPARER LES FUNERAILLES

La paroisse a rédigé un livret sur la célébration des funérailles chrétiennes que vous pouvez télécharger ci après.

La communauté paroissiale a le souci de se faire proche des familles touchées par un deuil. Suite à un décès, la famille doit prendre contact en premier lieu avec une entreprise de pompes funèbres qui se mettra en contact avec la paroisse pour fixer l’heure et le jour des obsèques.
Les familles sont par la suite contactées par le curé ou l’EAFD (Equipe d’Accompagnement des Familles en Deuil), selon sa délégation, afin de préparer la célébration. La paroisse accueille et accompagne les familles avec une grande attention et s’efforce de leur apporter un soutien humain et spirituel dans leur épreuve.

FAIRE MEMOIRE DE NOS CHERS DEFUNTS

Ils sont unis, reliés au Christ dans le mystère de sa Pâque, son passage de la mort à la vie. Sera invoquée sur eux la miséricorde de Dieu manifestée par le don que Jésus a fait de sa vie pour le pardon des péchés, lors de plusieurs messes :
– le samedi qui suit les funérailles
– le dimanche qui suit les funérailles
– le jeudi après les funérailles
– le 2 novembre, lors de la messe en mémoire de tous les défunts
– et tout au long de l’année, à chaque messe, en particulier à l’intention du défunt