Posted by on 7 octobre 2021

Déjà il y a deux ans et demi, nous avions été sidérés. Que dire aujourd’hui ? Ce n’est que petit à petit que les mots viennent et avec les mots des attitudes. Ce ne peut être que le commencement d’un chemin de transformation. Il me faut essayer, pour vous, de dire quelque chose…

 J’ai à me convertir personnellement et comme curé de paroisse. Les membres des communautés chrétiennes ont à se convertir ainsi que les évêques. Il y a des choses profondes à changer dans le mode de fonctionnement de l’Église.
Il me semble qu’il va nous falloir du temps ; c’est trop tôt pour dire quoi et comment exactement. Nous avons besoin d’être éclairés et de mûrir ce chemin de conversion. Une conversion si profonde demande du recul, du temps et l’accueil de la grâce de Dieu. Cela ne se fait pas par décrets, force du poignet et volonté propre. Et pourtant il nous faut aussi un esprit de force et de détermination !

 Face à tout ce que cela remue en moi, et sans doute en chacun de nous, j’entends le Christ dire à Marthe dans l’Évangile « tu t’inquiètes, tu t’agites pour bien des choses… » et Jésus l’invite à entrer dans une attitude d’écoute profonde de la Parole de Dieu. La parole de Dieu passe par l’écoute des victimes et par la façon dont nous nous laissons atteindre. L’écoute de la parole de Dieu passe par le silence et la maturation…

 LA CHAIR DES VICTIMES, C’EST LA CHAIR DU CHRIST EN SA PASSION AVEC LA DÉTRESSE, LE SENTIMENT DE TRAHISON, D’ABANDON ET DE CONDAMNATION. L’HORREUR DE LA PASSION DU CHRIST EST SOUS NOS YEUX !

Saurons-nous être proches comme la Vierge Marie, l’apôtre saint Jean, les saintes femmes au pied de la croix. Où allons-nous mettre à distance cette souffrance de nos frères et soeurs ?
Avec les grands priants de la Bible, je voudrais dire :
Seigneur Dieu tu es grand, tu es bon, tu es juste. Nous avons péché avec nos pères, nous avons fait le mal, nous avons mis notre espérance en des choses périssables et nous avons méprisé les enfants et les personnes vulnérables. La honte est sur nous. Nous sommes la risée de nos voisins. Dans ta miséricorde, tu nous donnes avec le pape François et les évêques de France, des pasteurs qui acceptent la vérité et désirent nous conduire sur un chemin de conversion. Oui, béni sois-tu Dieu notre Père, et que l’Esprit Saint envoyé par le Christ renouvelle en profondeur nos vies, nos communautés chrétiennes et nos familles. Oui, Père exauce-nous pour que ton Nom puisse être sanctifié à nouveau à travers ton Église et chacune de nos vies. À toi la gloire et la miséricorde, à nous la honte et le repentir.

Guillaume Villatte, prêtre
Curé de la paroisse du Plessis-Bouchard et de Franconville gare

A RETENIR :

VEILLÉE DE PRIERE POUR LES VICTIMES D’ABUS SEXUELS
Vendredi 19 novembre à 20h00 dans l’église Saint-Françoisde-Sales.

Silence, demande de pardon, vénération de la Croix du Christ, groupes de paroles.
(Livre de Daniel, Chapitre 3, versets 24 à 50)